27 février 2018

Bientôt sur vos écrans... le train comme motif esthétique !

J'attaque un gros morceau : le train comme motif esthétique. C'est un gros morceau, puisqu'il s'agit de dégager ce qu'il a de proprement cinématographique, ce que je suis censée développer dans ce blog ! Je l'attaquerai petit bout par petit bout jusqu'à voir l'édifice en entier (avec le risque de rester comme les aveugles de la fable qui tripotent un éléphant et y décèlent des poteaux et des tuyaux...). Eh oui, car la fascination des trains criminels, c'est un mélange de fascination pour le crime, pour le mouvement et pour la... [Lire la suite]

17 décembre 2017

Le train comme motif narratif

Le cinéma emprunte à de nombreux autres arts., dont la littérature. Il est souvent là pour raconter une histoire palpitante. Ainsi, l'univers ferroviaire remplit-il des fonctions narratives : il est un élément-clé du récit. Il peut aussi jouer le rôle d'élément structurant. A fortiori dans le genre policier, et a fortiori jusqu'aux années 40, où la plupart des films sont des adaptations de romans1.   Littérature de gare   Nombre de films, dont certains sont aujourd'hui oubliés (voire disparus), reprennent des... [Lire la suite]
02 décembre 2017

Train scène de crime

    Le train fascine nombre de cinéastes pour ses propriétés cinématographiques. Mais, avant toute chose, il peut simplement vu, dans le cinéma criminel, comme le lieu du crime.     Attaque !   Il devient l'évidence même quand il est l'objet du crime. Mais l'attaque de train est rare dans le cinéma français. Peu de larges espaces traversés par des trains attaqués de façon grandiose, étant donné le manque de déserts dans l'espace hexagonal. Joë Hamman a bien tenté le western camarguais, mais n'a pas... [Lire la suite]